Les chats sauvages

Le chat domestique a longtemps été considéré comme le plus proche cousin des autres chats sauvages d’Afrique, d’Europe et d’Asie. Grâce à l’appui des généticiens, nous savons aujourd’hui que le chat domestique est semblable à son ancêtre, le chat sauvage d’Afrique dit le Felis silvestris lybica.

Il a longtemps été difficile de déterminer si l’espèce des Felis silvestris représentant les chats sauvages à travers le monde est une espèce à part entière ou si celle-ci comporte des sous-espèces différentes comme nous l’avons pu récemment le confirmer avec l’aide de la génétique moderne.

Animoplus vous fait découvrir ce qui constitue l’un des prédateurs les plus impressionnants au monde, le plus proche cousin du chat domestique, le chat sauvage. Intelligent, courageux, ingénieux, patient, agile et puissant, les attributs ne manque pas pour définir cet animal fascinant.

Ce n’est que depuis ces dernières années que les taxinomistes (les spécialistes de la classification des êtres vivants) s’accordent sur la définition de ces délicates différences présentes dans l’apparence de ces petits êtres dont la robe et la couleur varient en fonction de l’habitat.

Le chat sauvage d’Afrique

Le felis silvestris lybica.

Les recherches scientifiques et archéologiques démontrent fort bien qu’il est l’ancêtre direct des chats qui composent nos foyers d’aujourd’hui. Autrement dit, il s’agit également du nom donné à la sous-espèce des chats actuellement domestiqués.

Cette sous-espèce féline a, de par l’histoire de l’humanité était celle qui a le plus vécu auprès des êtres humains. Elle justifie d’une capacité à être apprivoisée. En effet, de nos jours en Somalie, les chats sauvages montrent cette faculté à vivre non loin des êtres humains à force de s’y être habitué au fil du temps et de l’histoire.

Les caractéristiques physiques du chat sauvage montrent un gabarit plus fort et un cerveau plus grand que celui du chat domestique.

felis silvestris lybica
Un felis silvestris lybica, chat sauvage d’Afrique.

Le chat sauvage d’Europe

Le felis silvestris europeus.

Contrairement au felis silvestris lybica, le chat sauvage d’Europe est lui difficilement apprivoisable car il a longtemps vécu dans des zones recluses et inhabitées par l’Homme, frôlant même sa propre extinction. Aujourd’hui, celui-ci vit dans des régions stables avec une présence humaine s’assurant de son développement.

Par ailleurs, cette sous-espèce est protégée par de nombreuses organisations en Europe et notamment en France, en Allemagne, en Slovaquie et en République tchèque.

Le chat sauvage d’Écosse

Le felis silvestris grampia.

Bien que doté d’une furtivité et d’une agilité incroyable, le chat sauvage d’Écosse dispose presque de la même silhouette que celle d’un chat domestique tigré à bien quelques différences notoires: peau plus épaisse, mâchoire plus large, tous les membres sont plus grands sauf la queue qui elle est plus petite que celle du chat domestique.

C’est le chat sauvage le plus grand, il peut peser jusqu’à 14kg tout en préservant sa ligne sportive.

Ayant jadis peuplé l’Angleterre, le felis silvestris grampia s’est retiré de ce pays vers le XVIIIe siècle pour aller en terre d’Écosse où nous pouvons les trouver aujourd’hui dans le nord du pays, notamment entre Édimbourg et Glasgow.

Le chat sauvage d’Espagne

Le felis silvestris iberia.

Ce chat sauvage s’est distingué des autres chats sauvages européens en occupant la péninsule ibérique. La physionomie et les caractéristiques physiques du felis silvestris iberia sont bien identiques a celle du felis silvestris europeus.

Leur différence est en grande partie territoriale. Le chat sauvage d’Espagne peuplait autrefois l’Europe avant d’être chassé pour son pelage très prisé par les marchands de l’époque. Celui-ci s’est donc isolé en trouvant refuge dans la péninsule ibérique.

Le chat sauvage d’Inde

Le felis silvestris ornata.

Aussi appelé chat désertique d’Inde, le felis silvestris ornata (également nommé “le chat orné”) ressemble physiquement au chat domestique de race Bengal puisque sa robe est plus tachetée que rayée. Ce chat sauvage vit sur un territoire qui s’étend du sud de la Russie jusqu’en Inde.

chat appartement

L’émergence du chat moderne

chien chat cohabitation

Comment faire cohabiter chien et chat ?